10 citations sur l’égalité des genres dans le monde gastronomique

Lundi soir a eu lieu la conférence En conversation avec Ana Roš qui lançait la série d’événements Women with Knives au Centre Phi. Cependant, la conversation, menée par l’auteur Mitchell David, vice-président de la James Beard Foundation aux États-Unis, s’est déroulée sans la principale intéressée, celle-ci ayant manqué son vol de liaison à Chicago. La chef slovène a été remplacée au pied levé par Dominique Dufour, fondatrice de l’association Les femmes chefs de Montréal qui était accompagnée par sa collègue Colombe St-Pierre et la sociologue Deborah A. Harris, auteure de Taking the Heat: Women Chefs and Gender Inequality. Caribou était sur place et a recueilli les 10 meilleures citations de cette conversation portant sur l’égalité des genres dans le monde gastronomique.

Propos recueillis par Geneviève Vézina-Montplaisir

«Les femmes représentent 52% des travailleurs du milieu de la restauration, mais seulement 19% d’entre elles occupent des positions de chefs. Cela dit, il y a plus de femmes que d’hommes qui étudient présentement au Culinary Institute of America.» –Deborah A. Harris

«Un sous-chef m’a déjà dit: “Va t’occuper de tes enfants, je vais m’occuper de ta cuisine!”, alors que j’étais dans ma cuisine!» –Colombe St-Pierre

«Ça ne m’a jamais vraiment causé de problème d’être une femme dans une cuisine quand j’étais une simple cook. C’est quand tu commences à monter les échelons et que tu es en position d’autorité que ça commence souvent à déranger.» –Dominique Dufour

«Les hommes ont été très importants dans mon parcours en cuisine. J’ai été chanceuse. J’ai toujours travaillé avec des bons gars en cuisine. Il y en a une majorité dans le métier et il faut aussi le souligner.» –Colombe St-Pierre

«Il y a une bro culture en cuisine. Les gars s’invitent beaucoup entre eux pour faire des évènements, mais ça serait bien qu’ils pensent à inviter des femmes, car c’est en côtoyant d’autres chefs qu’on apprend. Moi, j’aimerais apprendre des meilleurs, les gars, comme les filles et je pense que certains chefs masculins pourraient apprendre en côtoyant des femmes chefs.» –Dominique Dufour

«Pour moi, la cuisine n’a pas de genre, c’est une question de personnalité.» –Dominique Dufour

«On a répertorié dans des articles parlant de cuisine les mots qui étaient utilisés pour parler de la cuisine des femmes et de celle des hommes. Quand il était question de celle des femmes, on utilisait des mots comme “délicate”, “chaleureuse”, et quand on parlait de celle des hommes, on utilisait des mots comme “puissante” ou “forte”. Aussi, par exemple, dans une critique sur le restaurant de Dominique Crenn, le journaliste disait qu’elle cuisinait comme un homme! La représentation des femmes chefs et des hommes chefs est très différente dans les médias.» –Deborah A. Harris

«Si tu es une femme chef et que tu veux une famille, il faut que tu possèdes un bon set-up si tu veux que ça fonctionne.» –Colombe St-Pierre

«Depuis que je suis en contact avec d’autres femmes chefs, je me sens moins seule. Je peux partager avec elles les défis de ma réalité qu’elles sont les seules à pouvoir comprendre, car le milieu de la cuisine est un milieu à part.» –Dominique Dufour

«À la Beard James Fondation, nous nous sommes questionnés à savoir comment nous pourrions aider à l’avancement des femmes dans le milieu de la cuisine et nous avons eu l’idée de créer un système de mentorat entre jeunes chefs masculins et femmes chefs d’expérience au lieu de penser à un mentorat de femmes par des femmes.» –Mitchell David

À lire à ce sujet :