Les actus de la semaine: le GastronomiQc Lab, phoque au menu, des remous causés par le Guide alimentaire et plus

Chaque vendredi, Caribou vous propose un rattrapage des actualités de la semaine dans la sphère agroalimentaire québécoise.

À lire sur cariboumag.com

Idée #4 pour le Québec agroalimentaire de demain: Reconsidérer les propositions du rapport Pronovost – Par Christian Bégin, auteur, comédien et animateur

Ailleurs sur le web

L’ITHQ et l’Université Laval présente le GastronomiQc Lab
Mardi, à Québec, l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) et l’Université Laval lançait l’Unité mixte de recherche en sciences gastronomiques baptisée le GastronomiQc Lab. L’objectif de cette unité de recherche: «favoriser l’innovation et de faire rayonner la gastronomie québécoise à  l’international».

Le quotidien Le Soleil a réalisé cette courte vidéo qui explique bien ce qu’est cette nouvelle unité mixte de recherche dédié à la gastronomie.

Une première édition du Phoque Fest
Jusqu’au 1er avril, treize restaurants de Québec et de Montréal mettront la viande de loup-marin à leur menu à l’occasion du Phoque Fest. Chaque restaurant participant (dont le Pastaga, le Pied Bleu, Le Local ou l’Assomoir) proposeront une entrée à base de phoque et une consommation à partir de 10$.
Toutes les infos: phoquefest.ca

Le guide de la discorde
Santé Canada présentera cette année le nouveau Guide alimentaire canadien. Cette refonte ne se fait toutefois pas sans heurts, comme le démontrait la journaliste Stéphanie Bérubé dans La Presse+ de dimanche dernier. Un dossier à lire!

Le crabe des neiges perd sa certification MSC
À cause des conséquences de la pêche au crabe sur les baleines noires du golfe du Saint-Laurent, le crabe des neiges perd, pour au moins 90 jours, sa certification de pêche durable, le Marine Stewardship Council. «Pêches et Océans Canada continuera à soutenir l’industrie dans le cadre de sa démarche visant à rétablir la certification du MSC pour le crabe des neiges, en prenant des mesures pertinentes pour protéger la baleine noire en 2018 et au cours des années suivantes», peut-on lire dans le communiqué émis par Pêche et Océans Canada mardi.

Le bio va bien au Québec mais…
Un texte du Devoir faisait état le week-end dernier de la situation de l’agriculture biologique au Québec. Un secteur en hausse, mais dont le coût plus élevé des aliments freine encore les consommateurs.

[Photo de Une par Félixe Waalwijk]