Les actus de la semaine: les finalistes des Lauriers, les pesticides (encore), l’arrivée du crabe des neiges et plus

Chaque vendredi, Caribou vous propose un rattrapage des actualités de la semaine dans la sphère agroalimentaire québécoise.

À lire sur cariboumag.com

Les Lauriers de la gastronomie québécoise: Et les nommés sont…

Le 16 avril prochain, tous les yeux seront rivés sur les artisans de notre gastronomie à l’occasion du tout premier gala des Lauriers. Animée par Christian Bégin, la soirée réunira tout le gratin de l’industrie et récompensera 15 talents d’ici, nommés dans autant de catégories. Lire la suite…

4 propositions pour réinventer la canne de sirop d’érable
Le dessin d’érablière qui orne les boîtes de conserve de sirop d’érable a été conçu il y a plus de 60 ans et est devenu un véritable symbole québécois. Pour secouer un peu les conventions, nous avons demandé à quatre artistes et designers de revisiter l’emballage de l’or blond. Découvrez les designs créés par Michel Hellman, Samuel Jacques, Simon Léveillé et Jean-François Poliquin.

Idée #3 pour le Québec agroalimentaire de demain: enseigner notre identité culinaire dans les écoles – Par Audrey Simard et Emmanuelle Choquette, fondatrices de Papilles développement  

Ailleurs sur le web

Mort d’une restauratrice légendaire
Vendredi dernier, Ruth Wilensky s’est éteinte à l’âge de 98 ans. Elle était derrière l’institution du Mile End, le Wilensky, depuis 1932. Bien qu’elle ait depuis passé le flambeau à ses enfants, Sharon et Asher, elle a continué à y travailler jusqu’à l’âge de 93 ans!

Des crabes des neiges pour Pâques
Si la tendance se maintient, la pêche au crabe des neiges débutera le 27 mars dans l’estuaire du Saint-Laurent et quelques Québécois chanceux pourront se régaler de ce crustacé pour Pâques.

Pesticides et agronomes: les inquiétudes persistent
Il y a quelques semaines, le gourvernement du Québec annonçait une nouvelle réglementation pour encadrer l’utilisation de certains pesticides, qui devraient dorénavant être «prescrits» par des agronomes membres de l’Ordre des agronomes du Québec (OAQ). Plusieurs avaient alors soulevé des inquiétudes quant à la possibilité de conflit d’intérêt chez certains agronomes, employés par des entreprises vendant des pesticides. Cette semaine, c’était le tour de l’OAQ de se prononcer, via une lettre ouverte publiée dans certains médias. On peut notamment y lire que l’AOQ s’engage à «surveiller le travail de tous les agronomes qui prescriront des pesticides. Il va de soi que si, en cours de route, des fautifs étaient identifiés, des mesures très sévères seraient prises.» L’ordre a par ailleurs mandaté une firme externe «pour réaliser une enquête sur les programmes de rémunération des agronomes au Québec».

Parallèlement un groupe de chercheurs indépendants publiaient une lettre demandant un fonds de recherche indépendant sur les pesticides.

Plus de détails sur le site du Devoir:

Zoom sur la ruralité
Mardi matin était lancé la campagne Tous ruraux, «qui vise à rétablir les ponts entre urbains et ruraux afin que les Québécois prennent conscience de leur complémentarité et de leur interdépendance», a déclaré Marcel Groleau, président de la coalition Solidarité rurale du Québec. Selon des données recueillies par la firme Coop Carbone, cette interdépendance est particulièrement visible dans le secteur agroalimentaire.

[Photo à la Une de Maude Chauvin]