«Faites la révolution, mangez local!»

C’est avec enthousiasme que je remets cet été le chapeau de porte-parole de la Semaine québécoise des marchés publics (SQMP). Une grande célébration des marchés, partout en province, du 8 au 18 août. 

Texte de Julie Aubé
Présenté par l’Association québécoise des marchés publics

Il y a tant de bonnes raisons de visiter les marchés publics près de chez vous ou encore dans les régions que vous visiterez! L’an passé, on vous en a présenté dix, mais on aurait pu vous en donner 250 autres! 

Oui, oui, 250! En fait, c’est le nombre de témoignages de reconnaissance récoltés au cours de ma grande tournée de la Semaine québécoise des marchés publics l’été dernier. À tous les marchés visités, les gens pouvaient inscrire sur une grande banderole ce qu’ils aiment de leur marché. Au total, 250 visiteurs ont laissé une marque de leur amour pour leur marché. Je n’ai pas pu m’empêcher: j’ai compilé tous les mots pour en faire une courte analyse maison. 

Parmi les raisons les plus fréquemment évoquées, il y a la fraîcheur, grande championne, suivie par la qualité et le goût des aliments qu’on retrouve dans les marchés. Pas surprenants, ces résultats concordent avec ceux d’une étude à laquelle j’ai contribué avec Extenso et Équiterre en 2012.

À ces réponses classiques s’ajoute l’ambiance des marchés, que les visiteurs décrivent notamment avec des expressions ou des mots comme «atmosphère joyeuse», «sourires», «rencontres entre clients» et «enrichissants échanges avec les producteurs passionnés». 

Les marchés sont aussi source d’émotions («Un moment de bonheur parfait qui se poursuit toute la semaine!», «Parce que ça me rend optimiste», «Se réunir en famille et être gourmands») et d’inspiration par la variété des produits trouvés («J’y trouve ce que je n’ai pas dans mon potager»), les découvertes, les dégustations, ainsi que la beauté des lieux. 

D’autres considérations comme la santé, la traçabilité («On sait ce qu’on mange, bravo!») et certaines motivations de responsabilité citoyenne ont trouvé leur place sur les banderoles. On pouvait notamment y lire la fameuse phrase de Laure Waridel, «Acheter c’est voter», de même que l’engageante «Faites la révolution, mangez local!». Certains adeptes des marchés ont également mentionné – à mon grand plaisir! – l’idée de manger local, puis d’encourager l’économie d’ici et la vitalité de sa région («Parce que la santé des êtres et celle des régions passe par l’alimentation»).

Enfin, avec l’arrivée de l’abondance saisonnière, c’est le temps idéal de faire des réserves de savoureux aliments d’ici, et ce, à des prix justes tant pour les mangeurs que les producteurs! On organise des visites aux marchés en fonction des aliments disponibles dont on a envie de garnir notre congélateur. Ainsi, en faisant la fourmi, vous ne serez pas en manque de saveurs locales lorsque Dame Nature se reposera durant les mois plus froids!

Au plaisir de vous rencontrer au marché cet été!

La 11e édition de la Semaine québécoise des marchés publics aura lieu du 8 au 18 août 2019


La Semaine québécoise des marché publics est une initiative de l’Association québécoise des marchés publics présentée par l’Union des producteurs agricoles en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.