Les différents visages d’Aliments du Québec

Huit consommateurs sur dix jugent important d’identifier les produits québécois sur les tablettes. Avec son image de marque revampée tout récemment, Aliments du Québec permet à quelque 22 000 produits d’ici de se démarquer grâce à un nouveau logo jaune et bleu facile à repérer. En attendant de tout goûter, voici les petites histoires de 3 des 1200 adhérents à découvrir.

Texte de la rédaction, présenté par Aliments du Québec

La Pinte: Du bon lait frais pour tout le monde

«On voulait revenir à la base», résume Rémi Ducharme, l’un des trois copropriétaires de La Pinte avec Pascal Valade et Dany Rouleau. À preuve: le lait et la crème que produit l’entreprise sont vendus dans des bouteilles de verre consignées, comme autrefois. 

Mais ce n’est pas tout! À des lieues des gros joueurs qui dominent l’industrie laitière de la Belle Province, La Pinte s’approvisionne exclusivement auprès de six fermes familiales triées sur le volet et situées à quelques kilomètres de son usine d’Ayer’s Cliff, dans les Cantons-de-l’Est. «On connaît bien les familles qui produisent notre lait», souligne Rémi Ducharme, ajoutant que cette proximité permet à la petite équipe de réellement contrôler la qualité de la matière première. Il précise: «Chaque jour, la qualité est au cœur de nos réflexions.»

Pas étonnant, dans ce contexte, que chaque nouveauté qui s’ajoute à la gamme de dix produits – quatre types de lait de Jersey et de lait bio, de même que deux différentes crèmes – fasse l’objet d’une sérieuse analyse. «On aimerait éventuellement l’élargir, mais il faut faire une chose à la fois, explique-t-il. Au lieu de dire qu’on va faire un peu de tout, on commencer par se concentrer à bien faire notre lait.»

Tout cru!: beaucoup plus que du kimchi!

Prenez une recette coréenne, des ingrédients québécois et donnez-lui une petite touche mexicaine et vous obtenez les kimchis de Tout cru! – Atelier de fermentation lancé sur la Rive-Sud de Montréal par Pedro Eduardo Perez et Rachel Laberge-Mallette.

Le kimchi est, et de loin, le meilleur vendeur de Tout cru! Il faut dire que ce condiment, pilier de l’alimentation traditionnelle coréenne à base de légumes fermentés, a la cote par les temps qui courent. Celui de Tout cru! ressort toutefois du lot car la petite entreprise mise sur des ingrédients locaux et bios, à savoir du chou Napa d’ici, entre autres. « C’est parfois un défi puisque ce légume ne se conserve pas très longtemps en entrepôt, il faut le transformer rapidement. Durant les récoltes, on parle de pas moins de 2000 livres par semaine!» Mais Pedro Eduardo Perez fait tout pour y arriver et s’approvisionne entre autres chez Agri-Choux (également certifié Aliments du Québec).

En cinq ans, Pedro Eduardo Perez s’est aussi attaqué à d’autres grands classiques lactofermentés, comme la choucroute, dont une version aux algues provenant de Gaspésie. La marque propose aussi un kimchi chipotle et une sauce piquante, deux clins d’œil à ses origines mexicaines.

La Grande Gourmandise: la gastronomie au service de la persévérance scolaire

La Grande Gourmandise, c’est d’abord une fête célébrant la culture gastronomique d’ici, tant les artisans que leurs produits. En juin prochain, le festival (le huitième!) accueillera à Boucherville quelque 75 exposants – «sélectionnés pour leur qualité», rappelle Marc Pacanowski, directeur du comité organisateur – et plus de 10 000 personnes.

En parallèle, l’organisme a mis la main à la pâte et a lancé sa propre gamme gourmande fièrement locale et cuisinée sur la rive sud. Les ingrédients sont québécois quand c’est possible, mais le savoir-faire local, lui, est toujours la vedette dans tous les petits pots que ce soit dans le confit d’oignons au sirop d’érable, la salsa aux pêches de l’Ontario, le caramel salé ou les perles de chocolat signées Christophe Morel.  

Toutes les initiatives de la Grande Gourmandise ont un seul et même but: financer des projets culinaires encourageant la persévérance scolaire. «Notre Fonds Jeune est à la base de toutes nos actions et décisions», indique d’ailleurs Marc Pacanowski. Sept écoles secondaires ont reçu une bourse cette année, dont Cité-des-Jeunes, à Vaudreuil, qui en profitera pour mettre en place des serres intérieures. 




Recherchez les logos Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec lors de vos emplettes pour repérer facilement les produits d’ici.