Chercheurs de solution

solutions changements climatiques

Bien sûr, un grand nombre d’entre nous s’inquiètent de ce que l’avenir réserve à notre alimentation; mais certains précurseurs, comme Anne Blondlot, Marie-Élise Samson et Sylvain Moineau, prennent les choses en main et cherchent activement des solutions qui permettraient de contrer les changements climatiques ou de s’y adapter. Sur le terrain, dans leur labo ou derrière leur bureau, ces chercheurs et ces agronomes sont motivés par un but commun: contribuer à créer un monde meilleur grâce à leurs découvertes. Bonnes lectures!

Textes de Roxane Léouzon et de Geneviève Vézina-Montplaisir
Photos de Katya Konioukhova

Changements climatiques: c’est quoi le plan?

aider les agriculteurs changements climatiques
Anne Blondlot aide les agriculteurs à affronter les changements climatiques, qui ne cessent de s’accentuer. L’agronome répond à la question: comment le réchauffement climatique va-t-il modifier l’agriculture québécoise de demain? 

La solution sous nos pieds

Marie-Élise Samson prend les choses en main et cherche activement des solutions qui permettraient de contrer les changements climatiques. Une meilleure compréhension des sols pourrait amener de nouvelles solutions pour ralentir ou freiner ceux-ci.

Dans l’ADN de notre potager

Le microbiologiste Sylvain Moineau
Les travaux du microbiologiste Sylvain Moineau et de son équipe ont aidé les généticiennes Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna à créer des «ciseaux moléculaires» capables de modifier les gènes humains, invention pour laquelle elles ont remporté un Nobel de chimie en octobre 2020. Des tomates sans graines et des champignons qui ne brunissent pas, par exemple, ont été créés en un tournemain en éliminant un de leurs gènes. 

Ces textes sont parus initialement dans le numéro 8, Futur, en novembre 2018 et en vente ICI.