Dans le panier de… Olivier Niquet

le panier du chroniqueur Olivier Niquet

Pour faire écho à notre nouveau numéro qui porte sur les Épiceries, nous avons demandé à quelques personnalités d’ici ce qu’elles mettaient dans leur panier. Question d’assouvir notre curiosité.

Texte de Pénélope Leblanc

Qu’est-ce que mange un chroniqueur de radio et de télévision? On ne peut pas généraliser, mais dans le panier d’épicerie d’Olivier Niquet de La Soirée est (encore) jeune, il n’y a pas de biscuits mais beaucoup d’houmous.

Nom: Olivier Niquet
Profession: Chroniqueur
Âge: 41 ans
Nombre de personnes à la maison: 4 (2 adultes 2 enfants)
Régime alimentaire: omnivore
Région ou quartier: Ahuntsic, Montréal

L’épicerie, une corvée ou du pur bonheur? 

C’est une passion pour moi. J’adore ça! C’est l’un de mes plaisirs de la semaine. 

Ce qu’il y a à tous les coups dans ton panier? 

Du fromage! Je suis un gros consommateur de fromages. Il y a aussi beaucoup de légumes, des avocats, du yogourt et de l’houmous. 

Ce qu’on ne trouvera jamais dans ton panier? 

Il n’y aura jamais, ou presque, des trucs prêts-à-manger. Je n’achète jamais de biscuits non plus, parce que sinon tout le monde se «garroche» dessus…

Du type épicerie à tous les jours ou plutôt à chaque semaine? 

Je planifie pour toute la semaine, donc je dirais une fois par semaine. Depuis quelques années, je me fais aussi livrer des paniers Lufa en complément. 

refregirateur Olivier Niquet

Es-tu du genre à profiter des spéciaux ou à utiliser des coupons? 

Dans le cas des spéciaux: oui! Ça me force à varier ce que j’achète de semaine en semaine! 

Ton aliment dépanneur? 

Le pesto, parce que c’est facile de faire un repas avec ça quand je suis mal pris. Mes enfants adorent les pâtes au pesto en plus, donc c’est pratique d’en avoir tout le temps. 

La gourmandise pour laquelle il t’est impossible de résister? 

J’achète des tortillas toutes les semaines pour manger avec l’houmous justement. C’est pratique pour les 5 à 7. J’achète aussi des céréales parce que mes enfants en mangent en quantité industrielle! Même si j’essaie d’en acheter des moins sucrées, je suis conscient que la plupart ne sont pas nécessairement bonnes pour la santé. 


Pour découvrir le contenu d’épicerie de la créatrice de contenu culinaire Loounie, c’est ici.