7 faits sur la poutine

semaine de la poutine 2021

C’est le retour de la Semaine de la poutine au Québec, une compétition culinaire permettant de célébrer la meilleure poutine choisie par le public. Question d’ouvrir l’appétit, voici sept faits à savoir à propos de l’un des plats emblématiques du Québec.

Texte de Véronique Leduc

1. Si la frite, élément central de notre poutine, a connu un essor remarqué en Belgique et en France après les années 1850, au Québec, c’est en 1879, dans la sixième édition de La cuisinière canadienne, que la pomme de terre frite est mentionnée pour la première fois.

2. L’origine du mot «poutine» soulève les passions autant que le fait son origine. Selon certains, le mot viendrait de l’anglais «pudding», qui désigne un mélange d’ingrédients divers mis à bouillir qui forment un plat peu appétissant. D’autres croient que le mot pourrait dériver du mot normand «potin» ou «potine» utilisé dans l’ouest de la France pour désigner un plat en fonte.

3. La poutine, inventée à Warwick ou à Drummondville (les versions diffèrent) autour des années 1960, a été désignée comme LE plat favori des Canadiens selon Le Globe and Mail de Toronto.

4. Si les roulottes à patates ont été interdites en 1947 à Montréal et dans plusieurs autres villes du Québec pour revenir en force dans les dernières années, celles de Shawinigan, elles, sont toujours restées. En effet, depuis 1940, pas une année ne s’est écoulée sans que les habitants du coin puissent commander leur frite puis leur poutine, à la Roulotte Beauparlant entre autres.

5. On raconte que c’est Ashton Leblond qui a fait découvrir la poutine aux gens de Québec en 1972. À l’époque, pour convaincre les clients de goûter le plat méconnu, il devait même offrir des dégustations! C’est entre autres grâce à la poutine que Ashton Leblond a pu passer d’une roulotte à patates, achetée à l’époque 5000$, à une vingtaine de succursales Chez Ashton, qui embauchent des centaines d’employés dans le région de Québec

6. C’est la chaîne Burger King qui aurait pris la première le virage vers la poutine en 1987, suivi de McDonald’s en 1990 et de Harvey’s en 1992. Ces grandes chaînes ouvraient ainsi la porte à l’engouement pour la poutine à travers la province mais aussi à sa découverte à l’extérieur du Québec.

7. Des plats inspirés de la poutine québécoise sont maintenant servis un peu partout dans le monde, du Brésil au Mexique en passant par la Chine, la Thaïlande et l’Australie.


Les informations sont tirées du livre Épatante patate, publié en octobre 2016 chez Parfum d’encre, écrit par Véronique Leduc.

À lire ce sujet: La poutine sur le divan