Comment faire son propre livre de recettes maison

Dans son tout nouveau numéro, Caribou aborde le thème des recettes et des livres qui leur sont consacrés, ce qu’ils disent de nous et de notre société. On y parle aussi des legs familiaux, des objets de cuisines et des recettes, qui sont passés de génération en génération. Virginie, notre gestionnaire de communautés, a un projet intéressant, et une histoire s’y rattachant, à vous partager à ce sujet.

Texte et photos de Virginie Landry

J’avais ce projet en tête depuis longtemps: faire un livre avec les recettes de ma grand-mère. Pas un livre destiné au grand public, un livre pour moi, pour la famille, qui permettrait de regrouper recettes et souvenirs dans les mêmes pages. Un livre où je pourrais cuisiner les recettes de mon enfance, les photographier moi-même, les réécrire, les commenter, puis les imprimer sous un format qui serait plus à l’épreuve du temps que les petites découpures disparates de ma mamie.

La pandémie et mon congé de maternité sont arrivés au même moment, en mars 2020. Je me suis retrouvée avec beaucoup de temps devant moi et le besoin de rester créative dans mon quotidien. J’ai décidé de finalement le faire, ce livre de recettes familiales.

Voici comment j’ai fait le mien, en espérant vous inspirer à faire le vôtre.

Regrouper les recettes

J’ai en ma possession le cartable de recettes de ma grand-mère, celui dans lequel on trouve ses recettes fétiches écrites à la main, d’autres à la dactylo, de vieilles découpures, des dépliants de marques populaires de l’époque. Ces petits trésors se trouvent d’ailleurs sur la couverture du numéro 14 de Caribou! Bref, j’avais du matériel. J’ai passé au travers du cartable, recette par recette, et j’ai identifié celles que j’avais envie de refaire pour mon livre, mes préférées, celles qui me rappelaient des souvenirs, celles que j’avais envie de manger! J’en ai choisi 30, du petit déjeuner au dessert.

Je vous suggère de faire le même exercice et de faire une liste des recettes que vous voulez mettre dans votre livre. Cela permet de s’assurer une belle répartition dans vos sections, c’est-à-dire que vous n’avez pas 12 soupes, 6 desserts et un seul repas principal.

Virginie lors de la réalisation du livre.

Préparer sa liste d’épicerie

Afin de créer le contenu de mon livre rapidement, j’ai planifié mes repas de la semaine en fonction des recettes de ma grand-mère. J’ai cuisiné mes 30 recettes en environ trois semaines, en ne mangeant pratiquement que cela.

Le plus difficile fut d’intégrer les quelques desserts dans mon menu de la semaine, parce qu’on ne mange pas tant de dessert que ça à la maison! Un pouding chômeur nous suffisait pour la semaine, mais pour mon livre, je devais aussi faire des biscuits, un gâteau, un pain… J’ai congelé une bonne partie de ce que j’ai cuisiné.

J’ai aussi fait le choix de remplacer quelques ingrédients dans les recettes pour des options plus saines, sans toutefois changer l’essence de la recette. Par exemple, j’ai omis tout ce qui était sirop de maïs et graisse végétale, des ingrédients fort populaires il y a 40 ans de cela. 

Cuisiner

Maintenant, il faut les cuisiner ces recettes! Il se peut que vous ne les réussissiez pas du premier coup. Certaines recettes de ma grand-mère étaient écrites à demi-mots, j’ai dû deviner certaines étapes (cruciales) et parfois, j’ai raté la cible! Sinon, j’ai suivi les recettes à la lettre, un défi pour moi qui habituellement ne suis pas de recette et fais un peu à ma tête!

Prendre ses photos

C’était important pour moi d’intégrer le plus possible les objets que ma grand-mère m’a donnés au fil des années dans mes photos: des nappes, des tasses de thé, des assiettes à dessert, des couverts.

Avant de manger le résultat d’une recette, je préparais donc une assiette photogénique, que je photographiais dans un endroit inondé de lumière naturelle. Cette lumière rend beaucoup plus justice à la beauté des plats et est plus facile à retravailler ensuite.

Privilégiez les photos verticales : elles sont plus adaptées à un format de livre de recettes.

Prenez vos photos avec une bonne caméra, ou en qualité supérieure avec votre cellulaire. Les logiciels d’édition vous avertiront si votre photo n’est pas d’une assez bonne qualité pour être imprimée.

Trouver le bon logiciel

J’ai utilisé Blurb, et son logiciel gratuit Bookwright, pour mettre mon livre en page. Ce que j’aime de Blurb, c’est qu’il y a plusieurs formats disponibles de livres (petits, grands, orientation portrait ou paysage), le choix d’une couverture souple (ce que j’ai choisi) ou une couverture rigide, ainsi que plusieurs types de papier à choisir. On peut décider d’utiliser les canevas de pages proposés pour éditer nos recettes ou en créer soi-même. Les possibilités sont infinies.

Vous pourriez aussi essayer Photo In Press, une version québécoise un peu moins professionnelle, mais beaucoup plus facile à utiliser et aussi gratuite.

Édition du livre

Maintenant, il faut construire votre livre.

Voici comment j’ai organisé mon contenu:

  • Introduction
  • Table des matières
  • Ouverture de section (déjeuners, collations, repas principaux, poissons et fruits de mer, desserts, etc)
  • Recettes

Et pour la présentation de chaque recette, j’ai procédé ainsi:

  • Nom de la recette
  • Petite description (souvenir rattaché à la recette, ingrédients changés, etc.)
  • Colonne de droite: ingrédients
  • Colonne de gauche: préparation.
  • Page de droite entièrement dédiée à la photo

Commander le livre, faire plaisir à tout le monde

Après environ six semaines à travailler sur ce projet, mon livre était finalement prêt. En plus des recettes, j’ai ajouté quelques photos de mes grands-parents et de leur grand jardin à Caplan, en Gaspésie, à l’intérieur comme sur la page couverture. Résultat final? Un livre de 74 pages, contenant une trentaine de recettes et que des photos originales.

Quand j’ai décidé de faire ce livre, je pensais ne l’offrir qu’à ma grand-mère et m’en garder une copie. Puis, quand ma famille a vu le résultat final, tout le monde en a voulu un exemplaire. J’en ai finalement commandé plus d’une trentaine.

Mon livre coûte 45$ la copie, si acheté seul. Sur Blurb, plus la commande est grosse, plus le rabais est gros. Pour ma commande de 30 copies, j’ai pu obtenir 40% de rabais sur le prix total. Une vraie aubaine! La production et la livraison du livre sont très rapides. On parle d’un délai d’environ deux semaines ou moins, tout dépendant du transporteur. 

C’est un beau souvenir à offrir en cadeau, autant pour soi que pour la famille.