Un nouveau festival qui mélange cuisine et cinéma à Charlevoix

C’est après avoir fréquenté plusieurs festivals de cinéma où la gastronomie était à l’honneur que la productrice du documentaire Le Nez de Kim Nguyen, Lucie Tremblay, a eu l’idée de créer un événement du genre au Québec: le festival Cuisine, Cinéma et Confidences.

Texte de Geneviève Vézina-Montplaisir

Avec son ami Jean Soulard, ancien chef du Château Frontenac, et amateur de cinéma, la productrice s’est mise à imaginer un festival qui marierait cuisine et cinéma, dans la magnifique région de Charlevoix. Pourquoi Charlevoix? Parce qu’elle y vit, parce que Jean Soulard y a également une maison, et parce que la gastronomie et l’amour des produits y sont bien présents.

«Comme porte-parole de cette première édition de Cuisine, Cinéma et Confidences, on voulait quelqu’un qui représente bien la cuisine et le cinéma et on a tout de suite pensé à Christian Bégin», expliquait lundi Jean Soulard à la conférence de presse de l’événement.

Le principal intéressé ne s’est pas laissé prier. «Pour moi, ce genre d’initiative est une nécessité pour la pérennité des régions», a affirmé Christian Bégin en conférence de presse.

«En novembre, la température est terrible, donc tout ce qu’il y a à faire c’est d’écouter des films et de manger; et c’est ce que le festival propose!» –Jean Soulard

Au menu

Du 3 au 5 novembre, le festival Cuisine, Cinéma et Confidences présentera à l’Hôtel Germain Charlevoix et à la Maison Mère, à Baie-Saint-Paul, des films récents et des classiques, traitant de cuisine ou la mettant à l’honneur, tels que The Lunchbox de Ritesh Batra, Chef de John Favreau, Les délices de Tokyo de Naomi Kawase, Le Festin de Babette de Gabriel Axel, Ratatouille de Brad Bird et Alexandre le Bienheureux de Yves Robert.

Le festival présentera également plusieurs documentaire, dont Grand Cru de David Weng, en première québécoise, La ferme et son État de Marc Séguin, Le Théâtre de la vie de Peter Svatek, L’Empreinte de Guillaume Bordier et Le Nez de Kim Nguyen. Les réalisateurs seront presque tous sur place pour discuter avec les cinéphiles après les représentations.

L’événement offrira de plus des ateliers de cuisine mais aussi des repas inspirés des films à l’affiche, concoctés par les chefs invités Thierry Ferré du Mouton Noir, Eric Lessard du Saint- Amour, Marie-Chantal Lepage du Musée national des beaux-arts de Québec et Frédéric Plante de La Tanière.

Ensemble, ils reproduiront leur vision du festin de Babette, inspiré du film du même nom dans un repas gastronomique qui promet d’être mémorable, le samedi 4 novembre.

La programmation complète du festival et des forfaits incluant l’hébergement se retrouvent sur le site web: cuisine-cinema-et-confidences.com