À boire: Vin orange Entre de La Belle Alliance

Photo | labellealliance.ca

Le Sommelier Nordiq, de son vrai nom Steven Fortin, est passionné de vin… nordique! Il visite les vignobles du Québec, rencontre ses artisans et goûte les produits de notre terroir. Chaque mois, il suggère un vin qui mérite notre attention.

Texte du Sommelier Nordiq

Le vin orange Entre est un coup de cœur dès la première effluve. Élaboré entièrement à partir d’un cépage hybride typique du Québec, le frontenac gris, on est tout de suite frappé par la couleur remarquablement orangée du vin! Et pourtant, les peaux de frontenac gris ont macéré avec le jus du raisin à peine 18 heures et c’est là la force des vins oranges du Québec: il est possible de faire ressortir des arômes flamboyants propres à ce type de vin en seulement quelques heures de macération. Étonnant quand on sait que quelques cuvées de vin orange ailleurs dans le monde macèrent sur peaux pendant plusieurs mois! 

Au nez et en bouche, le fruit est généreux, avec des notes de litchi, de tangerine et d’ananas, et se dévoile en fin de course une touche de gingembre confit. Tout ça, sans compter des notes herbacées qui ajoutent plus de complexité et de la fraîcheur. 

Le vin orange Entre est idéal pour l’apéro, et nous avons découvert le côté romantique de Brock Dagenais qui a comparé la dégustation de son vin sans nourriture avec «le bonheur d’admirer la beauté d’une femme devant un paysage infini». Si vous choisissez de prolonger le plaisir et de passer à table avec la bouteille, il faut l’essayer avec un potage de courge butternut rehaussé par un soupçon de gingembre confit. Pour un repas plus costaud, la vigneronne Carolyn Dagenais suggère des mets asiatiques bien relevés.

Histoire de vignerons: Changer de vie pour s’en aller cultiver un jardin

Brock et Carolyn Dagenais. | Photo d’Elizabeth Ryan

C’est une histoire comme dans les films. Brock Dagenais était avocat spécialisé en droit des affaires en Alberta et il carburait à cent milles à l’heure. Un beau jour, épuisé de cette vie stressante, il a tout laissé tomber pour faire son retour à la terre… au Québec! 

Avec son épouse Carolyn Dagenais, ils ont quitté l’Ouest canadien pour se consacrer à une nouvelle vie de vignerons au Québec. Ils ont fait les choses en grand, en achetant un château dans la municipalité de Shefford, en Estrie. Sur le terrain, des vignes sauvages étaient à l’abandon, mais rien pour décourager le couple Dagenais qui a entrepris de redonner une jeunesse au domaine. Brock et Carolyn sont partis de rien, eux qui n’avaient aucune connaissance en viticulture, et pourtant, en une poignée d’années seulement, ils ont redressé les vignes, en ont planté d’autres et ont fait leurs premières vinifications dans une formule essais et erreurs. Et c’est loin d’être terminé, car le travail acharné pour sortir le domaine de la «négligence» comme le dit si bien le propriétaire Brock Dagenais, se poursuit activement. De quoi inspirer la devise du vignoble «Il faut cultiver notre jardin».

Les produits de La Belle Alliance sont disponibles au domaine à Shefford et dans quelques épiceries fines dans la région de Montréal. À moins d’une heure de Montréal et à quelques minutes de la sortie 88 de l’autoroute 10, un petit arrêt sur ce site oenotouristique d’une envergure unique au Québec s’impose.
➤ 239 Chemin de Fulford, Shefford