Myrique baumier

Myrique baumierIllustration d'Anne-Julie Dudemaine

Le myrique baumier est une plante qui pousse abondamment près des lacs et des cours d’eau de la province. Vous connaissez peut-être cette plante grâce à son agréable parfum, d’où son surnom: le bois-sent-bon. 

Autrefois, les peuples des Premières Nations utilisaient ses feuilles pour plusieurs raisons, notamment pour teindre les vêtements d’une jolie couleur jaunâtre, pour éloigner les insectes ou encore pour les infuser en tisane. Aujourd’hui, c’est plutôt les graines, mieux connus sous le nom de chatons, que l’on mange. Elles se cueillent au mois d’août et peuvent facilement être séchées pour être utiliser en tout temps.

Le goût de ses graines rappellent notamment celui de la muscade avec des notes poivrées. On peut en ajouter autant dans les plats de viande pour agrémenter le porc ou la volaille, pour ne nommer que ceux-ci, mais aussi dans les desserts. Ce sont généralement les desserts que l’on cuisine à l’automne qui en bénéficient le plus, comme la croustade et la tarte aux pommes. Nous avons choisi d’intégrer les chatons de myrique baumier moulus dans notre recette (très nutritive soit dit en passant) de gruau sarrasin

Recette proposée