5 trucs pour un road trip zythologique réussi

Photo de Fabrice Gaëtan

L’amour de la blogueuse biérophile Katia Bouchard, alias Katchouk, pour la bière s’étend bien au-delà du nectar en soi. «J’aime tout de la bière: elle est non seulement délicieuse, mais rassembleuse! J’aime les gens qui la font, ce sont des entrepreneurs passionnés qui font vivre l’économie des régions et des villes et créent un sentiment d’appartenance! Il n’y a aucune limite à la bière, sauf celles de la créativité!» s’enflamme Katia.

Un texte d’Émélie Bernier

Les voyages de bière sont le dada de Katia (on peut le constater sur son site bieretrotter.ca!) qui vous donne ses trucs infaillibles pour un road trip zythologique parfait!

Zythologie: synonyme de biérologie. Qui est la discipline qui se consacre à l’étude de la bière.

Partir préparé (mais laisser une place à l’impromptu!)

«D’abord, il faut décider où on va selon le temps dont on dispose. On planifie, grosso modo, les trucs qu’on aimerait voir, mais on ne surcharge pas l’agenda! Si vous avez trois jours, vous ne partirez pas de Montréal pour aller sur la Côte-Nord! On n’oublie pas qu’on est en vacances!»

Satisfaire toutes les parties

«Mon chum et moi, on s’adore, mais on a parfois envie de faire des choses différentes! Chaque matin, on regarde ce qu’on a planifié. Ça nous tente? Go. On a envie d’autre chose? Soit! Il veut aller là et moi pas? On se retrouvera plus tard! Il faut que tout le monde soit satisfait de son voyage!»

Savoir d’avance où on va dormir

«C’est un voyage de bière, ça implique donc qu’on va en boire d’où l’importance de prévoir des hébergements à proximité des brasseries où on prévoit s’attarder en soirée. Que ce soit en camping, bed & breakfast en auberge ou en hôtel, il faut toujours mieux réserver en haute saison.»

Ne pas oublier la glacière 

«Pourquoi vous limiter à la route des bières quand vous pouvez faire carrément une route des saveurs? Profitez du moment pour aller visiter tout ce qui est agricole et gourmand et encourager l’économie locale! En plus, vous allez bien manger et même faire durer le plaisir de votre road trip au retour à la maison!»

Viser un ratio route/découverte/farniente/activité physique adéquat

«Avant de partir, on regarde ce qu’il a à faire et à voir autour de nos «destinations» brassicoles. On intègre des activités plus physiques au programme parce qu’on fait beaucoup de route… La bière n’est jamais aussi bonne qu’après une randonnée pédestre!»