Les 10 cépages les plus cultivés au Québec

Bien que les vignes européennes, les vitis viniferas, gagnent en popularité, ce sont encore les hybrides qui dominent l’encépagement des vignobles du Québec. Comme ces cépages sont encore méconnus, Caribou a préparé un petit glossaire afin d’y voir plus clair. 

Frontenac blanc 

Récemment implanté au Québec, le frontenac blanc est le fruit d’une mutation découverte sur le frontenac. Cet hybride très polyvalent est plus complexe que son cousin, le frontenac gris, et donne un vin jaune brillant aux arômes de fruits tropicaux, de pêche et de poire. 

Frontenac gris

Le frontenac gris est présent au Québec depuis 2008. Ce cépage américain passe-partout produit des vins blancs aux arômes de pêche et d’abricot. Avec ses taux de sucre et d’acidité élevés, il est parfait pour les vins mousseux. 

Frontenac noir 

Champion des cépages au Québec, le frontenac noir s’est enraciné chez nous dès 2001. Hybridé à l’Université du Minnesota en 1978, le frontenac, très productif, a su charmer les vignerons. Les vins rouges à base de frontenac noir sont charnus et délivrent des arômes de cerise noire, de mûre, de prune, de chocolat et de café. Ce cépage donne aussi de bons vins rosés. 

Maréchal foch 

Issu de la première génération d’hybrides plantée au Québec, le maréchal foch produit des vins rouges aux tanins souples et aux arômes de cerise noire. 

Marquette 

Ce cépage du Minnesota a été implanté au Québec en 2008. Les vins faits à partir de marquette sont fins et possèdent des arômes de fruits noirs, ainsi que de bons tanins. 

Sabrevois  

Hybridé par l’Américain Elmer Swenson – à qui on doit aussi le sainte-croix et le saint-pépin –, le sabrevois a été nommé en l’honneur du village québécois de Sainte-Anne-de-Sabrevois. C’est là qu’a été conçu le premier vin à base de ce cépage. Il donne un vin équilibré et tannique. 

Saint-croix

Produisant un vin rouge fruité, peu acide et délicat, le saint-croix, un cépage rustique, est aussi de plus en plus présent dans l’élaboration des rosés. 

Saint-pépin  

Implanté au Québec dès 1987, le saint-pépin donne des vins secs et fins, aux arômes de miel. 

Seyval blanc 

Croisé en France, cet hybride semi-rustique – qui nécessite donc une protection pendant l’hiver – est arrivé au Québec à la fin des années 1970. Le seyval blanc donne des vins frais et minéraux en plus de bien se prêter à l’assemblage. 

Vidal 

Cet hybride français est débarqué au Québec en 1979 et a d’abord été utilisé pour produire du vin de glace aux arômes de fruits tropicaux. Les vins à base de vidal sont secs et vifs. 

Les trois vitis viniferas les plus cultivés au Québec 

• Pinot noir
• Chardonnay
• Pinot gris 

Sources

  • Dubé, Gaëlle, et Isabelle Turcotte. Guide d’identification des cépages cultivés en climat froid – cépages de cuve, Richard Grenier Éditeur, 2011, 215 pages.
  • Gagné, Fabien. Encépagement des membres du Conseil des vins du Québec, édition 2017, 26 mars 2018.
  • viticultuream.ca